Pascual Gallo           


Le 25 février 2014, le Maître de la guitare flamenca Paco de Lucía nous a quittés. En accord avec la Fondation Paco de Lucia et sa famille, Pascual Gallo, ami proche de Paco, a regroupé ses derniers accompagnateurs pour garder vivante la flamme. Le spectacle « Paco de Lucia sextet » est ainsi né, à l’occasion du festival Welcome in Tziganie à Seissan, en juillet 2021. Suite au succès de cette première, les musiciens et la famille du Maestro ont décidé de faire vivre cette création à travers une tournée spéciale en son hommage. Voir le dossier de presse du Sextet Paco de Lucia
 

Biographie de Pascual Gallo

D’origine andalouse, fixé en Aquitaine du côté de Biarritz, Pascual Gallo est considéré comme l’un des meilleurs guitaristes flamenco actuels. Son parcours artistique s’égrène d’expériences à rendre rêveur tout prétendant à cet art réputé difficile. Initié dès 8 ans aux classiques espagnols et au flamenco par Ricardo Salinas, il accompagne dès 15 ans les chants et les danses dans les « cuadros » (groupes flamenco), puis à 20 ans déjà rencontre et se lie d’amitié à toute la noblesse flamenca : Paco de Lucia (s’il y a un dieu…), Abel Carlevaro, Tomatito, Camaron de la Isla, Pepe de Lucia, Enrique de Melchor... Six ans plus tard (1985), il remporte dans sa discipline le prix de La Union, l’un des plus prestigieux concours d’Espagne le hissant dès lors dans l’Olympe. Cela aura été « une de ses seules démarches professionnelles » selon ses dires. Car en effet, le guitariste a tout son temps pour travailler patiemment la technique, mûrir son style, en perfectionniste, aussi exigeant que le réclame cette musique. Les honneurs se succèdent : participation au festival international d’Agadir, à la Biennale de la danse à Lyon… Pascual Gallo est un artiste apprécié pour sa virtuosité technique qu'il met au service d'une interprétation vivante et chaleureuse. Sa guitare, rendue à la force nue avec sa charge émotionnelle, ignore les clichés. Avec Pascual Gallo, on assiste à une continuité entre une modernité musicale, pour laquelle les aficionados ont souvent peu de références, et l'une des traditions de Flamenco les plus vivantes de l'Andalousie. Dans son premier album paru en 1998 "Emma", Pascual Gallo concilie esprit créateur et langage personnel. Une technique instrumentale confirmée, une parfaite connaissance des formes traditionnelles, un sens organique des compás sont les atouts qui lui permettent de parcourir les classiques du flamenco avec aisance, sans jamais tomber dans le piège de la démonstration gratuite. L'économie des moyens utilisés dans les falsetas par Pascual atteint la perfection. Aucune note n'est superflue mais tout est exprimé : le rythme et la mélodie s'imbriquent. Les contrastes entre les falsetas et les rasgueados établissent un jeu d'ombres et de lumières qui forment des merveilles d'équilibre dynamique, respectant l'interdépendance des éléments mélodiques, harmoniques et rythmiques. l’album « Emma », dédié à sa fille, où il y met tout son talent, lui vaut ces quelques lignes écrites sous une plume d’or : « Guitariste d’une énorme sensibilité, Pascual Gallo, qu’on appelle entre nous affectueusement « El Pollo », est un grand musicien doté d’une technique admirable. Dans ce disque, se rassemble l’émotion d’un musicien authentiquement flamenco. Personne à pouvoir dire, l’entendant, qu’il est natif de France. On jurerait un Sévillan" . Signé Paco de Lucia. Ce compliment du maître a valeur d’adoubement. « Monstre de compas et de précision » (Francis Marmande), imprégné de tradition andalouse, mais s’ouvrant à la modernité et au métissage « mêlé comme un sang, parfois arabisant, jamais obsédé par la fusion », il concilie esprit créateur et langage personnel, rageuse virtuosité et sensibilité. Sous le jour éclatant d’une musique constamment nourrie de joies, l’art de Pascual Gallo brille tout feu, tout flamenco d’aujourd’hui…

LA PRESSE:


"Ce que Paco de Lucia appelle sa "technique admirable" se lit avant tout dans l'extraordinaire netteté de son phrasé et de son articulation. C'est un monstre de compas et de précision. On peut faire le tour des pièces qui composent cet opus dédié à sa fille Emma, elles sont toutes portées par la joie de jouer, avec des perles qui devraient être sur toutes les lèvres".
Francis Marmande, le Monde

"Gallo, tout feu tout flamenco:
Ses meilleurs morceaux, bien qu'habités de la flamme flamenca, vous envoient balader dans des coins inexplorés. Des compositions comme Noche con Luna sont typique de son art, cette intensité de l'âme qui s'appuie sur un jeu virtuose, où la précision ne le dispute qu'à la rage. Pascual Gallo, Andalou installé en Aquitaine depuis vingt-cinq ans, fait partie de cette nouvelle scène du flamenco dont nous connaissons à peine la partie émergée - si l'on peut parler d'iceberg en présence d'une telle flamme." (Libération - 17 octobre 1999)

"Pascual Gallo Le flamenco est sa voie naturelle, sa langue maternelle, et les neuf titres de l'album montrent comment gallo l'entend. Car pour avoir été un disciple vertueux de Paco de Lucia, le guitariste partage avec le maître andalou des options aventurières".(Guitare - juin 99)

 

Biographie en espagnol:

Pascual Gallo, apasionado y músico virtuoso. Nació en Francia en Le Havre en 1959. Ha actuado en escena de los mayores festivales de España y del mundo: Festival Internacional de Paco de Lucía, Julio 2018. California, con la Farruca, San Francisco, Los Ángeles, Hollywood, Marzo 2018 . Con Duquende en Francia, en el 2019. Pirineos Sur, Festival la Unión, Madrid, Sevilla, Barcelona....También fue invitado como cercano a Paco de Lucía a rendir homenaje al maestro en la Bienal de Sevilla, Septiembre 2014, junto a toda la familia y amigos cercanos al maestro. Ha sabido respetar totalmente el arte flamenco en España señalando su personalidad. Uno de sus álbumes ha tenido el privilegio de haber sido patrocinado por Paco de Lucía. Su reconocimiento en el flamenco le ha permitido en varias ocasiones ser jurado en el Concurso Flamenco Mines. Destacar su participación en Brasil, Rio de Janeiro con 250mil personas y Sziiget, Festival de Budapest en Hongria. Ha dirigido clases y Máster y ha realizado un documental de 52 minutos de su trayectoria, dirigido por France3 y Carlos Belinchon.